Des chercheurs peuvent révéler des exportations illégales de bois UNIVERSITÉ DE GÖTEBORG

Dans une découverte majeure, des chercheurs de l'Université de Göteborg ont révélé une nouvelle méthode permettant de localiser avec précision l'emplacement où un arbre a été récolté. Cette technique de pointe constitue un outil puissant dans la lutte contre les exportations illégales de bois en provenance de régions telles que la Russie et la Biélorussie.

Le déboisement illégal représente une menace majeure pour certaines des écosystèmes les plus vitaux de la planète. L'approche innovante de l'équipe de recherche, détaillée dans une récente publication du prestigieux journal Nature Plants, vise à en découdre avec ce problème mondial. En analysant les ratios d'isotopes et les éléments traces présents dans des échantillons de bois, les scientifiques peuvent révéler l'origine géographique du bois.

L'urgence de cette démarche a été mise en exergue par le conflit entre la Russie et l'Ukraine. Malgré les sanctions et les réglementations, le bois illicite continue de s'écouler vers des marchés tels que l'UE et les États-Unis, finançant des activités malveillantes. Grâce à l'analyse méticuleuse des influences environnementales sur la croissance des arbres, y compris la composition du sol et les conditions climatiques, les chercheurs ont mis au point une méthode pour vérifier l'authenticité des origines du bois.

En constituant une vaste collection d'échantillons de référence en provenance des pays d'Europe de l'Est, l'équipe a fait appel à des algorithmes d'apprentissage automatique pour accroître la précision de leurs prédictions. Cette base de données complète non seulement aide à vérifier les sources de bois, mais permet également d'anticiper les zones de récolte avec une précision remarquable dans un rayon de 200 kilomètres.

Bien que l'étude se concentre sur la répression du commerce illégal de bois en Europe de l'Est, les implications de cette méthode sont mondiales. Compte tenu d'une estimation de 50 % du bois tropical provenant illégalement, la protection des forêts biodiverses du monde contre une telle exploitation est primordiale. En retrouvant la trace du bois depuis son origine, les chercheurs peuvent combattre efficacement les pratiques de déforestation non autorisées.

À l'avenir, les chercheurs s'engagent à affiner leur méthodologie, visant une précision et une fiabilité accrues dans leurs analyses. À mesure que davantage de données seront collectées et intégrées à leur modèle, le potentiel d'améliorer l'efficacité de cet outil devient de plus en plus prometteur.

En somme, la percée de l'Université de Göteborg offre une promesse considérable en matière de conservation de l'environnement et de lutte contre le commerce illégal de bois à l'échelle mondiale. Grâce à l'innovation scientifique et aux progrès technologiques, la bataille contre le déboisement illégal gagne un allié redoutable.

Source : <https://www.eurekalert.org/news-releases> 1037542

Comments

Popular posts from this blog

Apprendre les langues étrangères : Outils modernes et potentiel du ChatGPT

ChatGPT-4 reproduit l'animation GapMinder en une seule tentative

GPT-4 vs GPT-3.5 - Dévoiler l'avenir des modèles de langage de l'IA