Les infections causées par ces bactéries sont en augmentation. Un nouveau test sanguin réduit le temps de diagnostic de plusieurs mois à quelques heures UNIVERSITÉ TULANE

Dans un contexte où les infections dues aux mycobactéries non tuberculeuses (MNT) sont en augmentation, des chercheurs de l'Université Tulane ont révélé un test sanguin révolutionnaire qui réduit le temps de diagnostic de plusieurs mois à seulement quelques heures. Adieu l'incertitude et l'attente ; cette plateforme innovante peut désormais fournir des résultats en deux heures, une amélioration significative par rapport aux six mois précédents.

Les MNT, fréquemment présentes dans l'eau, le sol et la poussière, sont généralement inoffensives pour beaucoup, mais représentent une menace réelle pour ceux qui présentent des problèmes de santé sous-jacents. Ces bactéries peuvent infecter les poumons, entraînant des symptômes similaires à la tuberculose. La croissance lente des MNT a historiquement rendu le diagnostic et le traitement difficiles, mais ce n'est plus le cas.

Le test sanguin, basé sur la technologie CRISPR, affiche un taux de réussite impressionnant de plus de 93 % dans l'identification des infections MNT. Alors que les cas d'infections MNT augmentent chaque année, exacerbés par les changements climatiques mondiaux, un diagnostic et une précision rapides sont devenus plus cruciaux que jamais.

Le Dr Bo Ning, le chercheur principal et professeur adjoint à la Tulane University School of Medicine, a souligné l'importance de cette avancée. Il a mis en évidence la capacité du test à détecter rapidement le complexe mycobactérien avium (MAC), un type courant de MNT responsable des maladies pulmonaires. En détectant les fragments d'ADN de MNT dans la circulation sanguine, le test élimine le besoin de cultures bactériennes prolongées, rationalisant considérablement le processus de diagnostic.

L'impact de cette avancée va au-delà de la commodité. Avec la capacité de déduire les réponses aux médicaments, ce test sanguin permet aux prestataires de soins de santé de déterminer rapidement les plans de traitement, une réalisation impossible avec les méthodes traditionnelles.

Le Dr Ning envisage un avenir où ce test deviendra monnaie courante dans les cliniques du monde entier, transformant le paysage du diagnostic des MNT. Alors que le spectre des infections MNT en augmentation plane, des méthodes de test et de diagnostic accessibles et efficaces sont essentiels pour contenir d'éventuelles épidémies. La collaboration avec l'Oregon Health & Science University a encore renforcé la crédibilité et l'impact de l'étude.

Le voyage ne s'arrête pas là. Le Dr Ning prévoit d'élargir la portée des types de MNT détectables par la technologie CRISPR et de développer des tests à point de service pour une détection transparente des MNT. En réduisant les obstacles au dépistage et au diagnostic, il aspire à renforcer nos défenses contre la menace croissante des infections MNT.

Cette réalisation scientifique, documentée dans l'American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, marque un nouveau jour dans la lutte contre les infections MNT. Avec cette innovation entre nos mains, nous sommes mieux équipés pour faire face aux défis posés par ces infections en augmentation et protéger la santé publique.

Source : <https://www.eurekalert.org/news-releases>

Comments

Popular posts from this blog

Apprendre les langues étrangères : Outils modernes et potentiel du ChatGPT

ChatGPT-4 reproduit l'animation GapMinder en une seule tentative

GPT-4 vs GPT-3.5 - Dévoiler l'avenir des modèles de langage de l'IA