Rootstech et IA générative

Au cœur de Salt Lake City, où la technologie rencontre la tradition, l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a accueilli Rootstech 2024, un rassemblement mondial de la congrégation pour explorer les profondeurs de l'histoire familiale. Cette conférence annuelle de recherche sur l'histoire familiale a réuni des individus du monde entier, avides de percer les mystères du passé.

Au milieu de l'excitation, l'intelligence artificielle générative a émergé comme l'attraction phare du salon. Family Search, à l'origine de Rootstech, a salué l'intelligence artificielle générative comme un outil révolutionnaire pour combler le fossé entre les générations. Jen Allen, la directrice de Rootstech, a décrit l'impact de l'IA sur la recherche généalogique comme rien de moins qu'une percée, soulignant comment elle accélère le voyage de la connexion avec nos ancêtres.

Pour Anna Marie Zanchelli, une première participante en personne de Long Island, le mélange de technologie et de récits ancestraux a suscité une curiosité renouvelée. Dans les salles de conférence, Linda Hargraves et sa fille, Alison Lowe, ont exprimé leur enthousiasme à faire passer la recherche généalogique de l'ère du papier à l'ère numérique, avec enthousiasme pour les programmes innovants présentés.

Alors que le thème de Rootstech 2024, "Se souvenir", résonnait dans l'air, FamilySearch a créé un film poignant pour capturer l'essence du souvenir. En embrassant la puissance du récit grâce à la technologie, les participants comme Lowe ont trouvé du réconfort en se connectant avec d'autres passionnés de généalogie, forgeant des liens sur des passions nerdy partagées.

Avec une participation record de plus de quatre millions de participants en ligne et 15 000 participants en personne au Salt Palace, Rootstech a prouvé être un creuset de connaissances et de connexions. Stephen Rockwood, président et chef de la direction de FamilySearch International, a fixé le ton pour la conférence, soulignant l'importance d'être rappelé et de se souvenir des autres.

L'enthousiasme de la directrice Jen Allen pour les nouveaux forums était palpable, mettant en évidence l'intersection de l'innovation, de la technologie et de l'IA générative. À travers des cours et des forums, les participants se sont plongés dans le royaume de l'IA, témoins de première main de la façon dont cette technologie de pointe propulse la recherche des racines ancestrales dans des territoires inexplorés.

Ryan Woods, le président du projet 10 Million Names, a mis en lumière une initiative émouvante pour honorer les noms des personnes asservies, soulignant le rôle de l'histoire familiale dans le rétablissement de l'humanité et la promotion de la guérison.

Alors que les rideaux se sont baissés sur Rootstech 2024, les échos des histoires partagées, des connexions nouvellement forgées et des merveilles technologiques ont persisté dans l'air. Des salles d'exposition animées aux forums immersifs, Rootstech s'est avéré être un témoignage de l'esprit humain inébranlable en quête de appartenance et de compréhension dans la tapisserie de l'histoire.

Dans le paysage en évolution de la recherche d'histoire familiale, Rootstech se dresse comme un phare de lumière, éclairant la voie pour les générations futures à la découverte des trésors de leur passé.

Comments

Popular posts from this blog

Apprendre les langues étrangères : Outils modernes et potentiel du ChatGPT

ChatGPT-4 reproduit l'animation GapMinder en une seule tentative

GPT-4 vs GPT-3.5 - Dévoiler l'avenir des modèles de langage de l'IA