Les entreprises technologiques veulent construire une intelligence artificielle générale. Mais qui ...

La course est lancée pour construire une intelligence artificielle générale (IAG), un concept futuriste de machines qui sont aussi largement intelligentes que les humains ou qui peuvent faire de nombreuses choses aussi bien que les gens. Les géants de la tech tels qu'Amazon, Google, Meta, Microsoft et OpenAI, le créateur de ChatGPT, sont tous en lice pour être les premiers à atteindre cet ambitieux objectif.

L'IAG, également appelée superintelligence, est un terme qui devient de plus en plus populaire dans le monde de l'intelligence artificielle (IA). Cependant, il n'existe toujours pas de définition claire de ce qu'est l'IAG, ce qui rend difficile de déterminer quand elle a été atteinte.

Geoffrey Hinton, un scientifique de l'IA pionnier et le "parrain de l'IA", définit l'IAG comme une IA qui est au moins aussi bonne que les humains dans presque toutes les choses cognitives que les humains font. Cependant, d'autres préfèrent le terme superintelligence pour les IAG qui sont meilleures que les humains.

Bien qu'il n'y ait pas encore de consensus sur ce qu'est l'IAG, des efforts sont en cours pour la mesurer. Un atelier IAG à venir à Vienne, en Autriche, réunira des chercheurs pour discuter de la manière de classer l'IAG et de la segmenter en niveaux, semblables à la manière dont les constructeurs automobiles jalonnent le chemin entre le régulateur de vitesse et les véhicules entièrement automatisés.

Les dangers potentiels de l'IAG sont également une source de préoccupation. Une nouvelle étude publiée jeudi dans la revue Science avertit que les agents d'IA sans contrôle avec des compétences en planification à long terme pourraient poser un risque existentiel pour l'humanité.

Malgré ces préoccupations, la promesse des avancées de l'IA a conduit l'IAG à devenir un mot à la mode d'entreprise qui attire une ferveur quasi religieuse. Avec tant d'argent en jeu sur la promesse de l'IA, il n'est pas surprenant que l'IAG devienne un mot à la mode qui divise le monde de la tech entre ceux qui arguent qu'elle devrait être développée lentement et soigneusement et ceux qui font partie du camp "accélérationniste".

Les dangers potentiels de l'IAG sont réels, et il incombe aux gouvernements de décider quelles réglementations sont nécessaires pour résoudre ce problème. Cependant, avec tant d'argent et de pouvoir potentiel en jeu, il est peu probable que la course pour construire l'IAG ralentisse de si tôt.

Source: <https://apnews.com/article/agi-artificial-general-intelligence-existential-risk-meta-openai-deepmind-science-ff5662a056d3cf3c5889a73e929e5a34>

Comments

Popular posts from this blog

Apprendre les langues étrangères : Outils modernes et potentiel du ChatGPT

ChatGPT-4 reproduit l'animation GapMinder en une seule tentative

GPT-4 vs GPT-3.5 - Dévoiler l'avenir des modèles de langage de l'IA