Les humains et leur bétail s'abritent dans cette grotte depuis 10 000 ans

Dans le paysage vaste et aride du nord-ouest de l'Arabie Saoudite, une découverte remarquable éclaire l'histoire riche de la région et la résilience de ses habitants. Nichée dans le Harrat Khaybar, une plaine basaltique étendue parsemée de cratères volcaniques, se trouve la grotte d'Umm Jirsan, un sanctuaire qui a abrité à la fois des humains et leur bétail pendant des millénaires.

Le récent creusement de cette grotte de lave a révélé un trésor d'informations, offrant un tableau vivant du passé de la région. Des chercheurs ont mis au jour plus de 600 fragments d'os d'animaux et humains, ainsi que 44 fragments d'outils en pierre, les plus anciens remontant à un étonnant 10 000 ans. Cette découverte exceptionnelle suggère que la grotte a été un refuge pour les gens et leur bétail pendant une période de temps remarquable.

"Aujourd'hui, c'est un environnement assez hostile", explique Mathew Stewart, un archéozoologue de l'Université Griffith en Australie et co-auteur de l'étude. "Le registre fossile est tout simplement horrible, avec des vents et une chaleur brûlante réduisant les os et les artefacts en poussière." Pourtant, la grotte d'Umm Jirsan a réussi à préserver ces précieux indices, offrant un aperçu rare du passé lointain de la région.

La répartition des échantillons excavés indique que la grotte n'était pas un établissement permanent, mais plutôt un endroit où les gens cherchaient occasionnellement refuge, ainsi que leur bétail. Des dessins rupestres à proximité, représentant des personnes avec des chèvres et des moutons, confirment davantage cette idée, suggérant que la grotte servait de point de repos le long des sentiers bien fréquentés des éleveurs de la région.

"Les gens sont très paresseux", déclare Melissa Kennedy, une archéologue de l'Université de Sydney. "Vous trouvez le chemin le plus facile et vous vous y tenez." En effet, la découverte de la grotte d'Umm Jirsan renforce l'idée que les éleveurs de cette région empruntent les mêmes itinéraires depuis des milliers d'années, recherchant des oasis et des abris naturels comme celui-ci pour subvenir aux besoins de leur bétail et d'eux-mêmes.

L'importance de cette découverte ne peut être surestimée, surtout que l'Arabie Saoudite s'apprête à investir des milliards de dollars dans les études archéologiques. "Cette découverte ouvre de nouvelles fenêtres sur la recherche arabe préhistorique", déclare Ahmed Nassr, un archéologue de l'Université de Ha'il en Arabie Saoudite. L'espoir est que des relevés géographiques supplémentaires révèlent d'autres sites de grotte, potentiellement découvrant encore plus de l'histoire riche et ancienne de la région.

Alors que nous plongeons plus profondément dans la grotte d'Umm Jirsan et les histoires qu'elle détient, nous sommes rappelés de la résilience durable de l'esprit humain et de sa profonde connexion avec la terre. Ce sanctuaire intemporel a été témoin de l'érosion et du flux de la vie dans ce paysage aride, un témoignage de l'adaptabilité et de la capacité de résilience des gens qui ont cherché refuge dans ses murs.

Source: <https://www.nature.com/articles/d41586-024-01131-3>

Comments

Popular posts from this blog

Apprendre les langues étrangères : Outils modernes et potentiel du ChatGPT

ChatGPT-4 reproduit l'animation GapMinder en une seule tentative

GPT-4 vs GPT-3.5 - Dévoiler l'avenir des modèles de langage de l'IA