Les images générées par l'IA attirent les utilisateurs des médias sociaux - UPI.com

Dans l'univers en constante évolution des médias sociaux, une nouvelle tendance a pris d'assaut la scène : les images générées par l'intelligence artificielle. Ces visuels créés par ordinateur, allant du banal à l'étrange, captent de plus en plus l'attention des utilisateurs et stimulent l'engagement sur des plateformes telles que Facebook. Une étude récente menée par des chercheurs de l'Université de Stanford et de l'Université de Georgetown a mis en lumière le phénomène croissant des images générées par l'IA et leur rôle dans les arnaques et les pourriels sur les médias sociaux.

Les chercheurs ont analysé plus de 100 pages Facebook ayant publié un volume élevé de contenu généré par l'IA, révélant une variété de motivations derrière les publications. Les créateurs de contenu cherchaient à développer leur audience avec un contenu synthétique, tandis que les escrocs et les spammeurs cherchaient à exploiter les utilisateurs à des fins financières.

L'une des principales conclusions de l'étude a été le rôle du contenu généré par l'IA dans les arnaques et les pourriels sur les médias sociaux. Les spammeurs et les escrocs d'Internet, qui s'appuyaient auparavant sur des courriels indésirables en vrac et des articles à clic pour diriger les utilisateurs vers des sites Web remplis de publicités, ont maintenant recours au contenu généré par l'IA comme leur dernier "truc étrange". Les images visuellement attrayantes et peu coûteuses à produire permettent de générer un grand volume de publications engageantes, entraînant une augmentation de l'engagement des utilisateurs et, en fin de compte, des revenus.

De plus, l'étude a révélé que les images générées par l'IA étaient particulièrement efficaces pour attirer l'interaction des utilisateurs. Les légendes telles que "note mon tableau" ou "souhaitez une bonne fête à cette personne" étaient couramment utilisées pour solliciter des commentaires et des likes, alimentant l'accroche algorithmique qui a conduit le contenu à apparaître dans les flux de plus d'utilisateurs.

Les chercheurs ont également découvert que l'algorithme Facebook pouvait promouvoir involontairement ces publications, entraînant une augmentation de la popularité des images générées par l'IA. À mesure que les utilisateurs s'engagent avec le contenu, l'algorithme le perçoit comme précieux et le pousse dans les flux de plus d'utilisateurs, créant un cycle d'auto-renforcement.

Bien que Meta, la société mère de Facebook, ait annoncé des plans visant à étiqueter le contenu généré par l'IA, le diable est dans les détails. Des questions subsistent sur l'exactitude des modèles de détection, le risque de faux positifs et la réaction du public à de telles étiquettes.

La montée en puissance des images générées par l'IA sur les médias sociaux est un avertissement selon lequel un défi plus vaste se profile. À mesure que les outils d'intelligence artificielle et d'apprentissage automatique deviennent plus intégrés dans la vie quotidienne, les considérations éthiques se multiplient, des problèmes de confidentialité et des biais de race et de genre dans la codification à la propagation de la désinformation.

Au final, l'histoire des images générées par l'IA sur les médias sociaux est un conte d'avertissement sur le pouvoir de la technologie et la nécessité de la vigilance. En tant qu'utilisateurs, nous devons rester critiques à l'égard du contenu avec

Comments

Popular posts from this blog

Apprendre les langues étrangères : Outils modernes et potentiel du ChatGPT

ChatGPT-4 reproduit l'animation GapMinder en une seule tentative

GPT-4 vs GPT-3.5 - Dévoiler l'avenir des modèles de langage de l'IA