Les organisateurs olympiques dévoilent une stratégie pour utiliser l'intelligence artificielle dans le sport

Les organisateurs des Jeux Olympiques ont révélé leur stratégie pour tirer parti de l'intelligence artificielle (IA) dans le sport, rejoignant ainsi la course mondiale pour exploiter la technologie en pleine croissance. Le Comité International Olympique (CIO) a présenté son plan directeur en matière d'IA, qui comprend l'utilisation de la technologie pour identifier les athlètes prometteurs, personnaliser les méthodes d'entraînement, améliorer l'arbitrage, protéger les athlètes contre le harcèlement en ligne et améliorer l'expérience de visionnage à domicile.

Les plans du CIO en matière d'IA interviennent alors que les Jeux Olympiques de Paris se préparent à s'ouvrir dans moins de 100 jours. Certaines initiatives en matière d'IA seront déployées lors des Jeux de Paris, et le CIO a mis en place un groupe de travail sur la technologie pour favoriser son adoption dans le sport.

Cependant, les organisateurs locaux des Jeux de Paris ont suscité la controverse avec leurs plans visant à utiliser l'IA pour des raisons de sécurité, avec un système de vidéosurveillance qui comprend des caméras dotées d'une intelligence artificielle pour signaler les risques potentiels en matière de sécurité. Des groupes de surveillance numériques ont soulevé des inquiétudes quant au fait que cette proposition porterait atteinte à la vie privée, bien que le gouvernement français assure que les systèmes ne recourront pas à la technologie de reconnaissance faciale.

Le CIO s'est associé à Intel pour repérer des athlètes prometteurs dans des endroits négligés. La société technologique a emmené son équipement au Sénégal, où elle s'est rendue dans cinq villages et a analysé les capacités athlétiques de mille enfants. En utilisant l'IA pour analyser les résultats, elle a trouvé 40 enfants qui sont des athlètes prometteurs.

Bien que le CIO adopte l'IA, les responsables olympiques sont également conscients des risques. Le président du CIO, Thomas Bach, a mis en garde contre le fait de permettre aux machines d'être l'arbitre ultime de la carrière d'un jeune athlète. Il a mis en garde en disant que "quelqu'un qui est un grand athlète en lutte doit encore avoir la chance de jouer au tennis et ne peut pas être écarté" par les algorithmes.

L'utilisation de l'IA dans le sport en est encore à ses débuts, mais elle a le potentiel de révolutionner la manière dont les sports sont pratiqués, entraînés et regardés. À mesure que le monde devient de plus en plus dépendant de la technologie, l'intégration de l'IA dans le sport est une progression naturelle. Cependant, il est crucial de trouver un équilibre entre les avantages de l'IA et les risques potentiels et d'assurer que la technologie est utilisée de manière responsable.

Sources :

Organisateurs des Jeux Olympiques : la stratégie d'utilisation de l'intelligence artificielle dans le sport. (2024, 19 avril). The Hill. <https://thehill.com/homenews/ap/ap-sports/ap-olympic-organizers-unveil-strategy-for-using-artificial-intelligence-in-sports/>

Comments

Popular posts from this blog

Apprendre les langues étrangères : Outils modernes et potentiel du ChatGPT

ChatGPT-4 reproduit l'animation GapMinder en une seule tentative

GPT-4 vs GPT-3.5 - Dévoiler l'avenir des modèles de langage de l'IA