Opinion : La course aux armements surfaite entre les États-Unis et la Chine en matière d’IA aide la technologie et le capital-risque

Dans un monde où le récit d'une course aux armements imminente en matière d'intelligence artificielle (IA) entre les États-Unis et la Chine domine les gros titres, un expert remet en question l'idée que les capacités de l'IA chinoise représentent une menace imminente pour la sécurité nationale. Le lieutenant-général à la retraite de l'US Air Force, Jack Shanahan, met en garde contre les dangers de traiter cette menace perçue comme un autre "écart entre les bombardiers et les missiles" avec l'Union soviétique dans les années 1960. La réalité est que l'économie chinoise ralentit depuis deux décennies, sa population devrait être réduite de moitié d'ici la fin du siècle en raison d'une baisse démographique, et un exode de cerveaux pousse les chercheurs chinois talentueux vers des pays comme l'Australie, le Canada et l'Union européenne.

Alors, pourquoi le récit d'une course aux armements en IA avec la Chine a-t-il pris racine ? La réponse réside dans les profits à réaliser en se préparant à la guerre algorithmique. La demande du Pentagone en matière d'armes hautes technologies, de surveillance et de systèmes logistiques a explosé, servant à justifier et à accélérer les dépenses de technologie de défense américaines. Les entreprises technologiques, dont Amazon, Microsoft, Google et Palantir, se disputent une part du budget annuel de 886 milliards de dollars du département de la Défense.

Cette nouvelle vague de startups de technologie de défense à haut risque, dont beaucoup sont financées par le capital-risque, privilégie la croissance rapide, les modèles commerciaux rentables, les campagnes marketing agressives et les cycles de "hype" accélérés. Cependant, les enjeux sont beaucoup plus élevés lorsqu'il s'agit de produits militaires, en particulier les systèmes d'armes et de surveillance activés par l'IA qui prennent des décisions imprévisibles ou échouent lorsque l'environnement opérationnel change. Le déploiement de technologies insuffisamment testées entraînera la mort de personnes innocentes et de soldats américains.

La porte tournante entre le Pentagone et l'industrie privée continue de fonctionner, mais les responsables militaires sont tout aussi susceptibles de se tourner vers les sociétés de capital-investissement de la Silicon Valley que vers les entreprises de défense traditionnelles. Cela a des conséquences désastreuses pour les guerres futures, car les startups de technologie de défense à haut risque privilégient la croissance rapide, les modèles commerciaux rentables, les campagnes marketing agressives et les cycles de "hype" accélérés par rapport au développement de technologies militaires sûres et fiables.

Dans cette ère de systèmes d'armes et de surveillance activés par l'IA, le besoin de tests et de réglementations approfondis n'a jamais été aussi grand. Il est impératif que nous ne déployions pas de technologies non testées qui pourraient avoir des conséquences désastreuses.

Sources :

<https://www.eastbaytimes.com/2024/04/19/opinion-how-an-overhyped-u-s-china-arms-race-in-ai-helps-big-tech-and-venture-capital/>

Comments

Popular posts from this blog

Apprendre les langues étrangères : Outils modernes et potentiel du ChatGPT

ChatGPT-4 reproduit l'animation GapMinder en une seule tentative

GPT-4 vs GPT-3.5 - Dévoiler l'avenir des modèles de langage de l'IA